Nous sommes en démocratie

Réalité ou illusion ?

 

Etymologie du mot démocratie : Emprunt au latin tardif democratia, ‘démocratie’ ; du grec ancien dēmokratia, ‘gouvernement par le peuple’.

De la responsabilité des élus

Quand un patron délègue, il contrôle et reste responsable du travail de son délégataire. En plus de le contrôler, il peut aussi retirer sa délégation s’il estime que la mission qu’il lui a confiée n’est pas correctement remplie.

Pourquoi les simples citoyens ne peuvent-ils pas contrôler et renvoyer le représentant à qui la Constitution les oblige à déléguer leur pouvoir? Pourtant, ils restent responsablesdes erreurs des élus puisque ce sont eux qui en payent les conséquences avec leurs impôts.

Un oxymore ?

Un oxymore est une figure de style qui vise à rapprocher deux termes (un nom et un adjectif) que leurs sens devraient éloigner. Par exemple, mort-vivant est un oxymore. Comme l’est démocratie représentative.

La démocratie peut-elle être déléguée ou représentée ? Dans la pratique, si le peuple ne gouverne pas, d’autres mots désignent le mode de gouvernance qui n’est pas démocratique. Par exemple, oligarchie : régime politique où le pouvoir est détenu par un petit nombre d’individus ou de familles ou même ploutocratie : forme de gouvernement dans lequel le pouvoir est entre les mains des plus riches.

La langue française est assez riche pour nommer chaque régime, pourquoi s’obstiner à ne pas utiliser les bons termes ?

Quelques questions pour comprendre…

Pouvons-nous décider sur des sujets qui nous concernent ou juste choisir des « élus » qui le feront à notre place, sans être obligés de rendre des comptes, en se contentant d’appliquer les consignes de vote de leur parti, sans tenir compte de l’avis, parfois majoritairement opposé à ce vote, de leurs électeurs ?

Les candidats aux élections sont-ils obligés de mettre en oeuvre leur « programme » ou peuvent-ils « raser gratis » en toute impunité ?

Conflits et corruption

Il est impossible, à un seul homme ou un seul parti, de « représenter » toutes les sensibilités. Ce système conduit à une logique de conflit.

Rien ne garantit qu’un « représentant » soit plus intègre qu’un simple citoyen. Au contraire, en lui conférant des pouvoirs, on le soumet à la tentation.

Dans un système pyramidal sans « compte à rendre » et sans réel contre pouvoir, il suffit de corrompre en haut ou de placer l’un des siens

Que puis-je faire pour changer les choses ?

Que faire pour changer le monde ?Nous nous demandons toujours : « Que faire ? Comment, moi, simple citoyen, je pourrais changer la donne ? »

 

La réponse est simple : « #onreprendlamain ! »

Cette initiative vise à rassembler des citoyens prêts à s’engager, qui comme candidat, qui comme militant ou avec la seule promesse morale de voter pour les candidats qui porteront cette initiative à chacune des prochaines élections.

 

Comment ? Vous avez le choix :

  1. En vous engageant dans nos équipes comme candidat, militant ou responsable d'un secteur.
  2. En vous engageant à voter pour les candidats que nous aurons validés à chaque élection.
  3. En restant simplement informé, en s'inscrivant à la lettre d'information ci-dessous.
  4. Très important et très simple à faire : partager ces pages dans les réseaux sociaux, par mail, messageries, parlez du projet "on reprend la main" autour de vous. L'information ne vit que si elle circule !

Que décidez-vous de faire ?

Devenir candidate ou candidat

Pour devenir candidat et être élu

Pour changer le système, il nous faut prendre les deux tiers de l'Assemblée nationale.

Militer ou participer à une Constituante

Pour militer ou participer à une Constituante

Sans militants on ne peut pas avoir d'élus… Et sans élus, on ne changera rien

S'engager à voter pour nos candidats

Mais surtout, pour voter pour nos candidats !

Ce sont les bulletins de vote qui permettent à nos candidats d'être élus.

Share This