Sélectionner une page

Les Français ne peuvent concevoir le pouvoir que sous sa forme centralisé. Variante intéressante du syndrome de Stockholm, ils restent attachés au système même qui permet à une minorité d’imposer sa volonté à la majorité tout en réclamant plus de démocratie à travers le RIC, référendum d’initiative citoyenne.

Enfermés depuis trop longtemps dans un système monarchique, ils sont comme ces oiseaux qu’on libère et qui reviennent dans leur cage. Nous en sommes là. Ils ont réussi à forcer la porte de la cage, mais plutôt que de s’enfuir et d’organiser leur liberté gagnée, ils demandent à leurs anciens maîtres de repeindre les barreaux de la cage pour y retourner…

Les outils de la démocratie directe ne peuvent pas s’appliquer sur un système centralisateur ! 

Ceux qui défendent bec et ongles le RIC ne font rien d’autre que de préparer la nouvelle prison des Français. La démocratie s’organise en partant du citoyen, pas en calquant ses outils sur un système hyper centralisé. La commune est l’échelon de base de la démocratie… pas Paris. Le pouvoir doit être divisé et non concentré, car quand un pouvoir est concentré il est toujours détourné et exploité par les plus malins et les plus vicieux. Le pouvoir doit être au plus près des citoyens, pas dans une seule ville… aussi belle soit-elle.

C’est aux citoyens d’organiser leur vivre ensemble, pas à des politiciens corrompus. L’heure est à la création de Constituantes communales d’abord, puis régionales, dans des régions de sens, cohérentes et autoproclamées (le contraire des immenses technostructures Attali de la loi NOTRe). Construisons un Nouveau Monde sur cinq pouvoirs (législatif, exécutif, judiciaire, monétaire et médiatique) et arrêtons de vouloir rafistoler l’ancien dont les trois piliers sont déjà à terre !

Français, en 2018, vous avez ouvert les portes de votre cage…

Que 2019 soit l’année où vous comprendrez que vous n’avez rien à demander à vos anciens maîtres, mais à organiser votre liberté !

Que puis-je faire pour changer les choses ?

Que faire pour changer le monde ?Nous nous demandons toujours : « Que faire ? Comment, moi, simple citoyen, je pourrais changer la donne ? »

 

La réponse est simple : « #onreprendlamain ! »

Cette initiative vise à rassembler des citoyens prêts à s’engager, qui comme candidat, qui comme militant ou avec la seule promesse morale de voter pour les candidats qui porteront cette initiative à chacune des prochaines élections.

 

Comment ? Vous avez le choix :

  1. En vous engageant dans nos équipes comme candidat, militant ou responsable d'un secteur.
  2. En vous engageant à voter pour les candidats que nous aurons validés à chaque élection.
  3. En restant simplement informé, en s'inscrivant à la lettre d'information ci-dessous.
  4. Très important et très simple à faire : partager ces pages dans les réseaux sociaux, par mail, messageries, parlez du projet "on reprend la main" autour de vous. L'information ne vit que si elle circule !

Que décidez-vous de faire ?

Pour devenir candidat et être élu

Pour changer le système, il nous faut prendre les deux tiers de l'Assemblée nationale.

Pour militer ou participer à une Constituante et soutenir nos candidats

Sans militants on ne peut pas avoir d'élus… Et sans élus, on ne changera rien

Mais surtout, pour voter pour nos candidats !

Ce sont les bulletins de vote qui permettent à nos candidats d'être élus.

Share This